#

Transversalité !

Projet intervision !

Les réflexions et travaux sur l’interinstitutionnalité mettent en évidence :

  • le besoin des institutions-membres d’Accroche de se rencontrer et d’échanger autour de certaines thématiques, et en premier lieu la question de la transversalité institutionnelle dans la prise en considération et la prise en charge des jeunes en rupture de formation ;
  • le «capital confiance» établi entre les institutions-membres permet d’envisager des échanges en profondeur et en toute transparence ;
  • le souhait des institutions-membres d’aborder des questions concrètes touchant à leurs préoccupations quotidiennes ;
  • l’envie de mettre sur pied un espace ad hoc de type «café des bonnes pratiques» pour réserver un espace de parole spécifique au sein des différentes activités de l’association.

Partant de ce constat, Accroche met en place un dispositif d’intervision dont le scénario méthodologique permettra :

  1. de recueillir et de mettre en lumière les questions «très concrètes», ou en d’autres termes les situations-limites, les situations-dilemmes qui préoccupent les institutions-membres en matière de transversalité institutionnelle ;
  2. de mutualiser le potentiel d’analyse et les ressources de chacune des institutions-membres quant à leur capacité à résoudre collectivement ces situations-limites, ces situations dilemmes ;
  3. d’expliciter les mécanismes de coopération issus de la phase de mutualisation et d’échange afin d’envisager de les instituer collectivement à l’avenir comme modes de coopération interinstitutionnelle.

Le principe qui anime ce scénario méthodologique est de se donner les moyens d’une construction empirique d’un modèle de coopération interinstitutionnelle, à partir d’une intelligence collective produite par la mutualisation des expériences.

Perspectives :

  • Viser à une «reconstruction par les institutions de terrain» d’un référentiel interinstitutionnel commun en matière d’action concertée à l’égard du problème public posé par la rupture de formation des jeunes.
  • Instituer certains éléments des mécanismes de coopération comme cadre de référence aux coopérations interinstitutionnelles futures entre les membres d’Accroche.
  • Communiquer le fruit de ce travail à d’autres partenaires du réseau genevois, sous la forme d’une publication reprenant les types de situations exposées et les types d’éléments de coopération retenus comme «cadre de référence».
  • Promouvoir une nouvelle édition d’un forum «Accroche» afin de débattre à propos de cette démarche de coopération instituante.